Sélectionner une page

Beaucoup de PME envisagent leurs projets sans penser au financement informatique.

Encore beaucoup de sociétés recourent majoritairement à leurs fonds propres pour financer leurs projets informatiques, malgré le manque de souplesse de cette solution.  Et pourtant, un des premiers freins au lancement d’un projet est le manque de ressources. On pourrait penser que les entreprises n’ont pas encore l’habitude de recourir à des tiers pour lever les contraintes financières. Je pense que ce n’est pas vraiment le cas car les entreprises sont averties des différents moyens à leur disposition : Crédit bail, ligne de crédit bancaire, location. Cap vers le financement informatique…

La location, un bel avenir

Je crois qu’elles ont besoin qu’on leur présente des solutions au sens large. On ne doit plus voir la notion de projet d’un côté et le  financement de l’autre. Une des composantes du projet est le financement à part entière. Il est donc important de ficeler cela avec un partenaire unique qui sera à la fois l’interlocuteur du projet et celui qui monte le financement. On cherche souvent à calculer son ROI, à comprendre donc comment ce projet va permettre d’optimiser certains coûts. Parlons plutôt usage et focus utilisateur grâce à la location.

Un exemple concret

J’ai envie de prendre un exemple concret pour rendre les choses plus vivantes et ludiques sur un sujet plutôt austère. Je m’intéresse en ce moment à une solution de vidéo conférence. Les conditions de travail, les enjeux de l’entreprise nous poussent à nous interroger sur l’agilité que nous devons avoir dans nos interactions avec nos collaborateurs ou nos partenaires.

J’ai 2 possibilités pour proposer cette solution :

  • Je présente le matériel, l’installation et le support et ma note peut effectivement être conséquente. Perception du client : “oups, sacré investissement ! je n’avais pas prévu ça dans mon budget”
  • Je présente la solution (intégrant la formule location) avec un montant mensuel avec en regard les coûts de déplacement économisés, le temps gagné en trajet. Et du coup, je ne parle pas d’investissements, je parle d’économies de fonctionnement

J’avoue que cette approche est en fait très concrète car elle prend en considération la vie réelle du client et elle permet ainsi de :

  • Eviter des investissements lourds
  • Aligner les flux de paiements sur les bénéfices attendus du projet
  • Anticiper des paiements abordables et prévisibles

Nouveau réflexe : pensez financement informatique comme un levier de votre projet

Et surtout, demandez à votre partenaire de penser comme vous !