Sélectionner une page

Réseau social d’entreprise : Il est grand temps d’en inviter un dans votre équipe !

Commençons par le début et tentons de définir ce qu’est un réseau social d’entreprise. Il s’agit d’un système de communication interne accessible à vos collaborateurs et potentiellement à vos partenaires (fournisseurs, clients, …).

RSE, réseau social d’entreprise, kesako ?

L’idée est de profiter de ces nouveaux outils présents sur le marché pour favoriser la communication transversale entre les équipes. La cohésion peut ainsi être facilitée au sein de l’entreprise – sans compter sur le transfert de connaissances et la culture d’entreprise grâce à un outil ludique et extrêmement simple. De mon côté, j’utilise au quotidien Yammer, outil Microsoft intégré à la suite Office 365 Business Premium. Il est certain que ce genre d’outil se rapproche des réseaux sociaux connus par le grand public et c’est d’ailleurs une des raisons qui facilite sa prise en main technique.

Et dans le concret ?

On peut manipuler des concepts sur la communication, sur la cohésion mais dans le concret d’une vie de PME, on en fait quoi ?  Parlons de mon expérience pour rendre les choses plus vivantes. Dans mon équipe, nous avons mis en place un “Yammer” qui a été une véritable révolution pour notre communication interne. Nous avions précédemment un intranet, dans lequel, nous… ou je postais plutôt des actualités sur nos réalisations, clients.. autant dire que c’était une communication top down avec toujours la contrainte d’écrire un post sur un outil en ligne. Aujourd’hui, Yammer est alimenté par n’importe quel collaborateur depuis son PC ou smartphone. Le ton est ludique et convivial. Nous avons structuré un minimum l’outil avec quelques centres d’intérêt comme par exemple :

  • une chaîne sur notre marché et ses innovations : cela permet d’aligner les différents profils de l’entreprise sur ce qu’il est important de connaître pour comprendre notre environnement
  • un autre flux sur nos clients : nous postons quelques projets clients, des feedbacks remontés par les clients, ou encore des parutions presse à partager
  • ou encore une chaîne sur la satisfaction clients : on remonte nos statistiques clients et cela permet de les commenter pour montrer la prise en charge auprès des équipes
  • les idées wahou : ce sont les suggestions de ce que nous pourrions faire pour “épater” nos clients
  • une autre chaîne sur nos événements que nous organisons avec nos clients : Match de Hockey, POC Party, etc.
  • et surtout un thème aussi indispensable sur la vie quotidienne : un espace plus ludique sur ce qui se passe au sein des équipes à partager

Quelques fonctionnalités à décrire en complément pour appréhender l’usage

Grâce au réseau social d’entreprise, Yammer, on peut faire différentes publications : publications standard, sondage, compliment ou annonce. Par exemple, compliment permet de faire un feedback positif sur une ou plusieurs personnes en les mettant en lumière. Le sondage permet de faire une enquête quasi instantanée pour recueillir des avis rapidement. On peut associer des images, des liens et bien sûr des “j’aime”.

Je suis fan car chaque membre peut être impliqué dans ce réseau social. Il possède un profil avec sa photo et est acteur dans la culture d’entreprise. Pour ma part, cela a été un vecteur très favorable dans la cohésion. C’est un outil qui arrive à point nommé lorsque l’on a fait préalablement un travail sur la culture de l’entreprise (valeurs, vision) avec les collaborateurs. Ils peuvent retrouver dans cet outil une manière de faire vivre concrètement ce qu’ils ont envie de trouver dans leur environnement de travail. Prenons un autre exemple, avec une collaboratrice qui avait envie de mutualiser les achats de légumes. Elle a lancé sa chaîne et propose un service de panier de légumes par semaine pour tous les collaborateurs intéressés. Lorsqu’un nouvel arrivant intègre l’équipe, c’est un fabuleux outil qui met en lumière l’esprit des collaborateurs.

Avec un peu de recul, je mettrais en avant d’autres bénéfices pour le réseau social. En vrac : Transparence, gain de temps, spontanéité, réduction des e-mails, création de liens dans les équipes, promotion interne, ambassadeur de sa culture d’entreprise, partage de bonnes pratiques, veille concurrentielle et technologique, accès aux ressources…

Aujourd’hui, je retiendrai 6 mots clés pour illustrer mon réseau social : Collaboration, Implication, Connecter, Informer, Flexibilité, Agilité

Oui, mais comment le mettre en place ?

C’est tellement simple techniquement, que ce n’est pas vraiment un enjeu. En revanche, il faut le faire adopter par ses équipes et l’utiliser dans les valeurs et fondamentaux de l’entreprise. Un des premiers freins est la liberté d’expression donnée aux collaborateurs. On peut mettre en place un cadre pour son usage mais ce qui est important c’est de démontrer les bénéfices. Il n’est pas rare de vouloir commencer par un département et de l’élargir au reste de l’entreprise. Il est sans doute important de se faire accompagner dans la conduite du changement mais ce n’est jamais pour la mise en place de ce seul outil. Il est simplement le reflet de la maturité à la digitalisation mais aussi à la culture collective de l’entreprise. S’il faut un ingrédient de réussite, c’est celui-ci : la culture collective. Il faut faire tomber l’appréhension des managers car ils maîtrisent mal les codes d’usage.

L’intégration du réseau social d’entreprise se fait encore largement attendre dans les PME. Il est temps de vous lancer pour mettre l’individu au centre plutôt que l’entreprise.