Sélectionner une page

Lorsque nous battrons le virus, lorsque nous aurons vaincu cette maladie, certaines choses auront changé.

En bien comme en mal…Parce que le monde est fait d’équilibres et de nuances…

Ce court texte de Frédéric Duval est très inspirant. Il aborde tous les sujets, toutes les angoisses que l’on peut ressentir, en ces jours si particuliers, en confinement et loin des autres…

Confinement et maintien du lien social…

Avec ses collègues ou avec ses proches, le lien est maintenu malgré le confinement, par des outils digitaux tous plus ou moins pratiques… Heureusement que nous sommes au 21ème siècle, pour bénéficier d’une technologie qui nous permet de garder le contact…

Garder le contact avec ses collaborateurs… ou le management 3.0

Mais dès le début du confinement, la crainte de la perte du lien, de la difficulté de se lancer en télétravail pour ceux qui ne l’avaient jamais expérimenté, sont des peurs légitimes et difficiles à oublier. Sans compter sur la difficulté de passer tout un écosystème informatique à distance, sans perte de données, de production, de connexion… Après le boom des premiers jours, dans une précipitation qui finalement s’est bien passée, on se rend compte que les solutions existantes fonctionnent. Vous avez sûrement découvert des outils ignorés jusque-là, mais qui vous aident à communiquer et manager vos équipes.

De la visioconférence au partage de données, vers une fluidité du lien

Ce qui est important, c’est de garder du rythme. Conserver des moments de réunions inter équipes, et encore mieux, se retrouver, tous les membres de l’entreprise (et oui, même si vous êtes 200… Sachez que Microsoft Teams peut inclure jusqu’à 250 personnes dans un call !) au moins une fois par semaine… Garder un contact professionnel bien sûr, mais aussi personnel. Pour continuer à partager des anecdotes, comme vous le faisiez autour du repas ou du café, vous pouvez utiliser un réseau social d’entreprise, qui vous permettra d’échanger des informations moins urgentes ou moins pro que dans un mail !

De cette nouvelle façon de travailler, vous aurez appris quelque chose : les outils de partage, une nouvelle communication, un besoin de se parler et de se voir, que l’on ne ressentait peut-être pas comme un besoin lorsque l’on partageait un même bureau… Après le confinement, on aura appris… Appris à communiquer autrement, à se faire confiance, à être plus concis.

De la contrainte naît l’innovation

Alors que vous croyiez que votre productivité allait s’arrêter, que tous les projets allaient être mis en stanb by, vous réalisez que vos collègues regorgent d’innovation et d’ingéniosité pour avancer toujours, pour se débrouiller avec les moyens du bord.

Se lancer, sans filet

Finalement, le super projet que vous repoussiez, car vous craigniez, depuis trop longtemps, que vous n’y arriveriez pas, par manque de temps, de volonté, ou de moyens, et bien, vous l’avez fait. De chez vous, devant votre ordinateur personnel ou pro, vous vous êtes lancé. Une sensation d’instantané, d’imminence dans vos actions, vous a poussé à vous dépasser.

Alors, bien sûr que cette situation est difficile, que des entreprises perdent beaucoup de trésorerie à cause du ralentissement extrême de l’économie. Mais, afin de rester optimiste dans les moments de doute, faisons le compte de ce que l’on gagne de non quantifiable :

  • la persévérance
  • la solidarité
  • le courage de se lancer
  • l’introspection (et oui, c’est important de se remettre en question)

En conclusion :

“Mais les gens seront si heureux de se retrouver !

Voici ma prédiction : Dès que nous aurons gagné et que la vie reprendra ses droits, nous vivrons une période de joie intense ! On retrouvera le plaisir de s’embrasser ou de se serrer la main, les terrasses seront bondées et l’ambiance électrique ! Nous sortirons comme jamais et nous vivrons un boom économique ! Les entreprises n’auront jamais été aussi désireuses de rattraper le retard accumulé.

Les humains sont faits pour interagir les uns avec les autres.”

Frédéric Duval